Diacre Henri Gagnon - Mission Vieille Catholique Ste Croix

Mission Vieille Vieille Catholique Ste-Croix
Mission Vieille Catholique Ste-Croix
Aller au contenu

Henri Gagnon, diacre
Fondateur de l'Oeuvre et du Sanctuaire de Saint-Pérégrin
Église Catholique Romaine + Diocèse de Montréal
Le 5 juin 1921, Henri pousse ses premiers cris dans la maison familliale du Lac Noir au Québec.  Apres perdu des enfants suite à la pandémie de la grippe espagnole de 1918-1919, la joie s'exprime bien sur les visages de Maria-Anna et de Jean-Baptiste Gagnon.  Les heureux parents présentent le petit Henri au batpême en l'église paroissiale du village.  Il grandit dans ce petit village de mineurs... à l'occasion, il va porter le dîner de son père qui travaille dans un mine d'amiante.  Plus tard, avec l'aide du curé du village, Henri entre au Petit Séminaire de St-Victor de Beauce.  De là, il fait son entrée chez les Frères de l'Instruction Chrétienne.  Après 6 à 7 années chez les religieux enseignants, Henri continue sa vocation de  professeur comme laïque.   À Drummondville. il se fait découvrir comme animateur de radio.   Il se fait connaître d'abord comme lecteur de nouvelles et par la suite anime une émission consacrée aux jeunes "Samedi-Jeunesse".  C'est avec affection que les enfants le surnomment "mon oncle Henri".

Il étudie à l'Université de Montréal où il obtient un diplome en théologie.  À Saint-jérôme et à montréal, il est très apprécié comme directeur d'école, comme professeur et animateur pastoral.

Dans les années 1970, il est accepté par l'office du Diaconat permanent afin qu'il puisse suivre une formation au Grand Séminaire de Montréal.  Son stage et son projet de diaconal se fait en l'église Saint-Eusèbe-de-Verceil.  C'est dans cette même église, le 5 avril 1981, qu'Henri est ordonné diacre par Monseigneur André-Marie Cimichella.  Tout en enseignant, Henri continue son dévouement auprès des paroissiens en proclament la parole de Dieu, sera diacre d'office pour les différentes célébrations liturgiques et baptisera plus de 1000 enfants.  Un jour, le secrétaire de Mgr Paul Grégoire approche le diacre Henri pour lui offrir de prier le chapelet sur les ondes de CFMB 1410 Am.  Il accepte cette invitation et durand 20 ans, beau temps, mauvais temps, ce dévoué diacre se rend à la Cathédrale de Montréal, endroit où est diffusé le chapelet dont les méditations sont très appréciées par les auditeurs.

En septembre 1984, à l'occasion de la visite du Pape Jean-Paul II à Montréal, Henri assiste le Saint Père qui préside l'Eucharistie au Parc Jarry. Comme diacre d"office, il proclame la Parole de Dieu et à la fin de la messe, il invite le Pape à bénir la foule.

Aux habitations des Tours Frontenac à Montréal, Henri se consacre beaucoup au service des personnes âgées. Tous, les jeunes et moins jeunes, ont recours à son minitère d'écoute et de compassion. À travers son ministère diaconal, Henri apprend à connaître saint Pérégrin. Ce saint religieux du 13e et 14e siècle le séduit. De plus en plus, il le prie avec confiance et le fait connaître aux locataires des Tours Frontenac.

À la demande de M. le diacre Henri Gagnon, fondateur de l'Oeuvre de Saint-Pérégrin, le 11 octobre 1987, Mgr Cimichella inaugure un lieu de prière à saint Pérégrin en l'église Saint-Eusèbe.  À la grande surprise des organisateurs, plus de 1 500 priants envahissent l'église.  Devant cette foule nombreuse, l'évêque s'exclame : "Saint Pérégrin vient d'obtenir son premier miracle dans son Sanctuaire... ".  Depuis ce jour, des milliers de pèlerins viennent se placer sous la protection saint Pérégrin.  Henri y découvre une mission, celle d'accompagner les malades qui souffrent de cancer.  Toute une spiritualité ce développe autour de Celui qui a guéri saint Pérégrin d'une plaie cancéreuse.  L'Eucharistie est au centre de chaque pèlerinage et la bénédiction des malades avec le Très Saint-Sacrement est reçue avec respect et dévotion par les pèlerins.
L'Archevêque du Diocèse de Montréal, son Éminence le Cardinal Jean Claude Turcotte érige ce lieu de prière en un Sanctuaire diocésain.  Auprès des paroissiens de Saint-Eusèbe et des pèlerins du Sanctuaire de Saint-Pérégrin, Henri assume dans l'obéissance, le triple rôle qui lui a été dévolu par son ordination diaconale : Signe de L'amour Divin, Serviteur fidèle de la Parole de Dieu, Signe de la Charité dont vit l'Église de Jésus-Christ.  Ce triple ministère de la liturgie, de la Parole et de la Charité, Henri le vit pieusement pour la plus grande gloire de Dieu et le plus grand bien de ses soeurs et frères en Église.

Âgé de plus de 80 ans, la fatigue se fait sentir.  Henri ne se sent pas bien et consulte un médecin.  Après plusieurs examens, on lui diagnostique la maladie d'Alzheimer.  Malgré le verdict du médecin, Henri désire continuer à oeuvrer auprès des malades et des pèlerins.  Cependant, devant la progression de la maladie, il cesse son apostolat à l'âge respectable de 85 ans.  Suite aux conséquences de la maladie, il s'endort dans le Seigneur le 19 octobre 2012 à 4 heures du matin à l'âge de 91 ans.  Au moment où Henri nous quitte, le Sanctuaire de Saint-Pérégrin souligne, en ce mois d'octobre, son 25 e anniversaire de fondation.  Merci Henri!


" Viens, Jésus, pour que je réalise pleinement
tout ce que tu attends de moi.
Viens, Jésus, pour que j'aide les pèlerins
comme tu le désires à réaliser ton plan d'amour sur eux.
Viens, Jésus, pour que je t'aime comme tu veux
que je t'aime. Amen.

(Prière composée par le diacre Henri)

Réseaux sociaux
Vous pouvez retrouver toutes les nouvelles au jour
le jour, sur la page Facebook de la
Mission Vieille Catholique Ste-Croix aisni que  
sur le profil du Père Sylvain Tremblay.
Mission Vieille Catholique Ste-Croix 2018
Nous trouver
320. Boul de la Magdeleine
La Prairie  QC  J5R 3Z8
CANADA
Tel : +1 450-619-9363
Retourner au contenu